Diodon, installation gonflable interactive

Fiche technique

- Emprise au sol : 50m2

- Jauge : 19 personnes

- Montage : 7h

- Démontage : 4h

Dates de montage

- 21-22 Juin 2017 dans la cour vitrée de l'École Nationale Supérieure des Beaux-Arts

- 4-10 Octobre 2017 au festival Maintenant 2017 organisé par Electroni[k]

Partenaires

Merci à la Mairie de Paris, à Electroni[k], au Pavillon de l'Arsenal, à l'ENSA Paris-Malaquais, aux Ponts et Chaussées, à Diatex, à Serge Ferrari, à Hans-Walter Müller

Une utopie réactualisée

Le projet « Diodon » fait écho à plusieurs utopies architecturales. On retrouve la vision futuriste d’Archigram, architecture ludique, éphémère, préfabriquée, évolutive, mais également technologique et hyper connectée, reflet de notre société contemporaine. La proposition développée, membrane gonflable, réactive et graphique, rappelle la métaphore de l’architecture-machine, non plus la machine industrielle rêvée par les modernes, mais une machine organique, respirant au rythme des expérimentations sonores à venir.

Rendre un gonflable réactif

Une structure gonflable traditionnelle consiste en l’assemblage de surfaces quasi inextensibles. Une fois gonflé, un patron de découpe et d’assemblage fait alors correspondre une unique forme tridimensionnelle. Modifier la forme de ce gonflable implique de modifier la taille des éléments du patron de découpe. Nous donnons donc des propriétés auxétiques à la membrane gonflée grâce à des plis réguliers. De cette façon, une dilatation de celle-ci dans une direction implique une dilatation dans sa direction normale. La membrane est ainsi localement extensible, et la forme du gonflable globalement modifiable.

© Dynamorphe 2018